APREX Solutions répond aux exigences de la recherche en fusion nucléaire

APREX Solutions répond aux exigences de la recherche en fusion nucléaire

Parce que les applications de demain dédiées à l’industrie, s’inventent aujourd’hui dans les centres de recherches,

APREX Solutions s’implique dans la recherche de pointe. Les fondateurs d’APREX sont tous docteurs en science. Ainsi, les algorithmes que nous développons chez APREX Solutions sont pour certains issus de 10 années de R&D en fusion nucléaire.

Chercheurs un jour, chercheurs toujours !

Nous sommes fiers de mettre notre technologie au service de nombreux secteurs d’activités, et de la reconnaissance au niveau international de la valeur du transfert technologique ainsi réalisé (voir « APREX Lauréat…. »
Lire l’article « Logiciel de vision industrielle : APREX lauréat européen d’EUROfusion FUTTA pour le contrôle qualité de la fibre optique »).

Aujourd’hui, nous continuons de développer des solutions à la pointe de la technologie, pour l’industrie comme pour la recherche, notamment… en fusion nucléaire. Nos outils ont ainsi permis de mener à bien une étude internationale qui vient de paraître dans la revue scientifique de référence Nuclear Fusion [Ref]. Les travaux présentés dans cette étude ont été conduits au laboratoire DIFFER (Eindhoven, Pays-Bas) en collaboration avec l’Institut Jean Lamour (IJL – Nancy, France).

L’enjeu : l’étude du comportement de matériaux en conditions extrêmes

L’objectif de ce travail était d’étudier la formation de bulles de gaz et l’éjection de gouttelettes de métal en fusion à partir d’un échantillon de métal liquide placé dans un simulateur de plasma de fusion nucléaire. L’utilisation de métaux liquides comme première paroi dans les réacteurs à fusion nucléaire est en effet une piste nouvelle et prometteuse, susceptible de permettre la réalisation de centrales électriques à fusion nucléaire d’ici une dizaine d’années (pour plus d’informations, voir par exemple le site de la start-up française Renaissance Fusion).

L’alliance de la précision et de la haute valeur statistique d’APREX Track : un facteur déterminant

Dans le cadre de l’étude réalisée au laboratoire DIFFER (lien differ.nl), nous avons mis notre expertise au service de l’analyse d’enregistrements réalisées avec une caméra rapide filmant à 4000 images/s. Une difficulté importante était le suivi en simultané de plusieurs centaines de gouttelettes de métal en fusion aux trajectoires complexes (occlusions, points de rebroussement, voir la vidéo ci-dessous), sur un fond lumineux variable spatialement et temporellement. La reconstruction précise des trajectoires dans différentes conditions expérimentales était en effet un point fondamental pour cette étude. Techniquement, ce défi a pu être relevé grâce à l’utilisation du seuillage multi-échelle auto-adaptatif et d’un tracking hybride made in APREX, combinant une approche « classique » MSD et la théorie Bayesienne. Chez APREX, nous avons (presque) toujours la solution, quelles que soient vos vidéos !

 

  1. Ou, F. Brochard, T.W. Morgan, Bubble formation in liquid Sn under different plasma loading conditions leading to droplet ejection, Nuclear Fusion 61, 066030 (2021).

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03229685